Pétition remise : 21’853 citoyens demandent un temps de prière et de commémoration le 9 avril 2020

Le signal est clair : La requête d’un temps de prière et de commémoration annoncé par l’État le 9 avril, signée par près de 22’000 personnes en seulement deux semaines, a reçu une réponse remarquable de la population suisse. L’objectif de collecte initial d’au moins 10 000 signatures a été atteint en 48 heures. La balle est maintenant dans le camp du Conseil fédéral. Nous espérons qu’il donnera suite à la pétition et exprimera un ferme engagement interconfessionnel de foi qui puisse nous donner à tous espoir, courage et force en ce difficile moment de crise.

Les signatures collectées ont été envoyées à la Chancellerie fédérale par courrier recommandé le 6 avril. La Chancellerie fédérale et les chancelleries des Cantons ont été informées de la remise imminente, une semaine auparavant. Cela a permis aux destinataires de la pétition d’examiner à temps la proclamation d’un moment de prière et de commémoration le 9 avril, dans le cadre du processus décisionnel ordinaire. Dans un but de clarté et afin de pouvoir mobiliser correctement la population, nous demandons maintenant au Conseil fédéral de communiquer rapidement sa position sur la pétition « Pour un temps de prière et de commémoration ».

La pétition adressée au Conseil fédéral de la Confédération suisse et aux gouvernements des cantons suisses demande :

« Afin renforcer la cohésion sociale dans cette crise, nous demandons au gouvernement national et aux gouvernements cantonaux avec cette pétition de fixer un temps proclamé par l’État pour le recueillement et la prière le 9 avril 2020 – un jour avant le Vendredi Saint. »

Remarque administrative :

La collecte des signatures a été effectuée par le biais d’un système qui demandait de confirmer l’authenticité des adresses électroniques enregistrées par les signataires, avant que la signature ne soit comptée. De cette façon, nous pouvons garantir que toutes les signatures reçues correspondent bien à des personnes réelles.

Leave a comment